Guinée: Vers un troième report du second tour de la présidentielle?

Publié le par S.BACHIR

Gle.Siaka-T.-Sangare.jpgPrévu pour ce Dimanche 24 Octobre, le second tour de la présidentielle en Guinée risque d'être reporté et ce, pour la 3 ème fois consécutive. Ce report tiendra ses causes aux multitudes rebondissent à la CENI ( commission électorale nationale indépendante), organe chargé d'organiser les élections ainsi qu'à  des difficulté d"ordre technique. Aussi la fragile stabilité qui prévaut actuellement sur Conakry rend moins optimiste le maintien du second tour pour ce Dimanche. Pour calmer les ardeurs des uns  sur et des autres sur la question de l'impartialité de la CENI, un nouveau président-militaire- à été nommé par décret en la personne du Général  malien Siaka Sangaré lequel était un envoyé spécial de l'organisation internationale de la francophonie en tant qu'expert au prés de la CENI et du ministre de l'administration du territoire et des affaires politiques (MATAP).
 Si les deux candidats ne se sont pas clairement exprimés sur la question du maintien ou du report du second tour, leur état major respectif, ont eux, laissé entendre que le report n'est pas à l'ordre du jour. Pour Bah Oury de l'alliance Cellou Dalein qui,  après avoir menacé de paralyser le pays Lundi dernier  si Lounseny Camara n'était pas débarqué à la tête de la CENI, son parti est prêt pour aller aux élections dimanche . quand à  François Fall, au nom de l'alliance arc-en-ciel de Alpha Condé, il a souhaité que l' élection soie bien maintenue pour le dimanche 24 Octobre.  
 De son côté le, le nouvel homme fort de la CENI se retrousse les manches et multiplie les rencontres pour y voir clair et décider si oui non les guinéens vont voté ce week-end. Il a conféré hier, mercredi avec le président de la transition et ce matin avec le membres de la CENI. Il rencontrera par la suite les membres du CNT ainsi que les deux candidats, Alpha Condé et Cellou Dalein Diallo.

Publié dans GUINEE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article