Guinée: Sékouba konaté "je ne suis pas candidat et je n'ai pas de candidat à élire"

Publié le par AFP

 

Sékouba Konaté (Paris le 03 Avril 2010)

CONAKRY (AFP) - 28.05.2010 11:41

Le dirigeant par intérim de la Guinée, le général Sékouba Konaté, a déclaré solennellement jeudi soir qu'il ne soutenait aucun candidat à l'élection présidentielle du 27 juin présentée comme le premier scrutin libre de la Guinée depuis l'indépendance en 1958.

Le dirigeant par intérim de la Guinée, le général Sékouba Konaté, a déclaré solennellement jeudi soir qu'il ne soutenait aucun candidat à l'élection présidentielle du 27 juin présentée comme le premier scrutin libre de la Guinée depuis l'indépendance en 1958.

AFP/Archives - Bertrand Guay
voir_le_zoom : L'opposant guinéen Cellou Dalein Diallo, candidat à l'élection présidentielle, le 9 mai 2010 à AbidjanL'opposant guinéen Cellou Dalein Diallo, candidat à l'élection présidentielle, le 9 mai 2010 à Abidjan

La Cour suprême en Guinée a retenu les candidatures de 24 civils pour ce scrutin, dont Alpha Condé, les anciens Premiers ministres Cellou Dalein Diallo, François Lonsény Fall, Lansana Kouyaté et Sidya Touré, et Kaba Hadja Saran Daraba, seule femme en lice, ancienne ministre sous le régime du défunt général-président Lansana Conté (1984-2008).

AFP/Archives - Sia Kambou
voir_le_zoom : Des leaders de l'opposition guinéenne, Alpha Condé (G), Cellou Daleine Diallo (D) et Hadjja Rabiatou Diallo (C), le 4 novembre 2009 à OuagadougouDes leaders de l'opposition guinéenne, Alpha Condé (G), Cellou Daleine Diallo (D) et Hadjja Rabiatou Diallo (C), le 4 novembre 2009 à Ouagadougou

Près de 4,3 millions d'électeurs guinéens sont appelés à élire le 27 juin leur président de la République.

Le dirigeant par intérim de la Guinée, le général Sékouba Konaté, a déclaré solennellement jeudi soir qu'il ne soutenait aucun candidat à l'élection présidentielle du 27 juin présentée comme le premier scrutin libre de la Guinée depuis l'indépendance en 1958.

"Je ne suis pas candidat. Je n'ai pas non plus de candidat à présenter, ni à faire élire en mon nom ou à celui d'un autre ou encore pour le compte d'un Etat quelconque. C'est un choix et un engagement ferme que je partage avec tout mon entourage proche et lointain", a affirmé Sékouba Konaté dans une déclaration radiotélévisée.

"Sur l'honneur, je déclare que nous ne sommes ni concerné par la compétition politique, ni engagé dans la course électorale. Il en sera ainsi jusqu'à la fin du processus de transition en cours. C'est au Guinéens et à eux seuls qu'il revient dans le secret de l'isoloir et de leur conscience de faire le choix du prochain président de la République de Guinée", a-t-il insisté.

Il a dit faire cette déclaration pour "couper court à des rumeurs sans fondement qui pourraient entacher la crédibilité des résultats" de l'élection du 27 juin.

 RSSG_Somalie_juil2006.jpgFrançois Lonceny Fall Candidat du FUDEC

Des médias guinéens ont récemment annoncé que le candidat Alpha Condé, président du Rassemblement du peuple de Guinée (RPG), était le "choix du président de la transition pour l'élection présidentielle (du 27 juin) sur instruction de la France".

Mardi, le ministère français des Affaires étrangères avait répondu en affirmant ne soutenir aucun candidat pour ce scrutin. 

Homme clé de la prise du pouvoir par l'armée fin 2008 à Conakry, Sékouba Konaté dirige la Guinée depuis la mise à l'écart du chef de la junte, le capitaine Dadis Camara, grièvement blessé à la tête lors d'une tentative d'assassinat le 3 décembre à Conakry.

Près de 4,3 millions d'électeurs guinéens sont appelés à élire le 27 juin leur prési dent de la République.

La Cour suprême en Guinée a retenu les candidatures de 24 civils pour ce scrutin, dont Alpha Condé, les anciens Premiers ministres Cellou Dalein Diallo, François Lonsény Fall, Lansana Kouyaté et Sidya Touré, et Kaba Hadja Saran Daraba, seule femme en lice, ancienne ministre sous le régime du défunt général-président Lansana Conté (1984-2008).

© 2010 AFP


Mon billet pour cet article: Depuis le début de cette transition Sékouba Konaté n 'a cessé de martelé que les guinéens iront aux élections le 27 juin, il a tenu parole .Avec cette autre sortie pour couper court aux rumeurs selons lesquelles il va faire élire Aplha Condé (RPG) propagées par certains sites web guinéens et autres militants de partis, Sékouba Konaté compte bien mettre les candidat à sa future succéssion dans leur resposabilité quant à la tenue d'un bon scrutin. Bon courage à lui et je pense enfin qu'il faut lui accorder cette confiance quant à sa neutralité qu'il mérite tout compte fait au vu de ce qu'il a rélaisé depuis janvier 2010.

Publié dans GUINEE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article