Guinée: Lettre au président : 2ère partie

Publié le par S.BACHIR

3/La situation actuelle de la Guinée requiert des initiatives immédiates. Les priorités du peuple de Guinée me semblent être :

 

-L’accès à la santé : tous les guinéens, hommes et femmes, riches et pauvres, intellectuels et analphabètes, doivent pouvoir se soigner dans ce pays et avoir accès à des soins de qualités, comme on en trouve dans certains pays de la sous région ou ailleurs dans le monde, soins dont nos dirigeants ont l’habitude de profiter quand ils sont malades .La formation et le recrutement des professionnels de la santé, doivent faire l’objet d’une attention et d’une rigueur particulières. Equipez les hôpitaux des outils médicaux, des dernières technologies, nécessaires à l’amélioration des résultats de nos medecins.Ces outils sont indispensables pour l’obtention de résultats fiables. La santé peut être conditionnée par la nourriture, l’eau et l’environnement .La nourriture doit être bonne, l’eau doit être propre et l’environnement saint. Pour atteindre l’autosuffisance alimentaire, développez l’agriculture moderne, une agriculture diversifiée, et implantez dans le pays ce ne reste que des micros industries pour la transformation alimentaire (fabrication de purée de pomme de terre, jus de fruits,…). Et pour arriver à tout cela, nous avons besoin d’électricité, de façon permanente.

 

-L’éducation : seul 18% (si mes chiffres sont bons) du budget de la Guinée sont accordés à l’éducation (contre 60% pour l’armée). Ce qui peut expliquer la médiocrité du système éducatif et la mauvaise qualité des enseignements. Les diplômés qui en sortent sont peu compétitifs sur le plan international, pour ne pas dire pas du tout. Donnez les moyens nécessaires au ministère chargé de l’éducation, pour doter le pays d’infrastructures scolaires de qualité, équipés des dernières technologies (matériel informatique, internet,…) pour former des cadres d’un niveau conforme, qui puisse apporter quelque chose à la Guinée et au reste du monde. Dotez le pays d’écoles et d’instituts d’études technologiques qui forment à des diplômes professionnels, des techniciens supérieurs,… et valorisez ces diplômes. Ce qui n’est pas le cas actuellement et depuis toujours. Le pays pour son développement n’a pas besoin que de cadres supérieurs, sorties de l’université. Intéressez vous enfin aux étudiants guinéens qui vivent à l’extérieur du pays, pour éviter au pays de perdre autant de richesse (prendre l’exemple du Mali et du Sénégal). Faites rentrez les jeunes guinéens diplômés qui errent à travers le monde en garantissant l’emploi et un salaire convenable (le Japon est un exemple de réussite dans ce domaine). S’inspirer de ce qui a déjà fonctionné est une méthode de travail qui peut être efficace, en s’y prenant avec intelligence, esprit créatif et novateur.

Toute la richesse d’un pays est dans ses hommes et non dans sa richesse du sous-sol. Alors il est primordial que ces hommes soient bien formés.

Mettez fin à la violation des droits des enfants, à la violence corporelle, l’éducation ne peut se faire dans la brutalité. Des études scientifiques ont démontré que l’apprentissage est un long processus dont la durée varie d’un être humain à l’autre. Alors interdisez le fouet dans les écoles, instaurez la méthode douce, le dialogue avec les enfants.

 

-La sécurité et la justice : acceptez et enseignez enfin à l’armée Guinéenne le respect de ses citoyens, leur rôle n’est pas d’être à votre service (même si il en faut pour votre sécurité, vu que vous pouvez ne pas être aimés par tout le monde…) pour vous aidez à maintenir votre pouvoir, contre le gré de la population même si pour cela ils doivent la massacrée. Mais c’est plutôt d’être attentif et exiger le respect des intérêts et de la dignité de cette population. Aucun citoyen ne doit se voir bastonner par un militaire armé, pour quelque raison que ce soit, surtout que cela n’a toujours été qu’un acte arbitraire. Pour qu’il ait stabilité dans un pays, il faut la justice. Alors, mettez fin au pouvoir des condamnations sans jugements. Un pauvre ne doit plus se voir jeter en prison par un riche, tout simplement parce qu’il est pauvre. Qu’on soit riche ou pauvre, haut cadre au paysan, on doit désormais avoir accès à la justice. Arrêtez de faire des prisons des centres de destruction des fils de ce pays. Dans les prisons Guinéennes, les détenus vivent dans des conditions inhumaines, sans aucune dignité et aucun respect aux yeux des gérants de prisons, qui prétendent agir au nom de la loi de ce pays. Les prisons guinéennes sont un exemple palpable de violation des droits de l’homme. Il est temps que ça s’arrête. Les prisons doivent êtres des centres de correction et de réinsertion pour les détenus, et ils doivent y vivrent dans le respect et la dignité, comme des êtres humains, tout simplement. Pour toutes les tueries et agressions barbares commises, condamnez avec la plus grande fermeté et ordonnez une enquête pour que les coupables soient traduits devant la justice. Que justice soit faite.

 

Quand vous ferrez tout cela, vous pourrez vous estimez victorieux de cette élection et espérez un développement économique brillant de notre cher pays. Tout cela ne peut se faire en un simple claquement de doigt, il faut du travail, avec une réelle volonté de votre part et un bon accompagnement par tous les guinéens, nous y arriverons.

 

En espérant que vous recevrez cette lettre et que vous en tiendrez compte, veuillez recevoir Monsieur le Président, l’expression de ma plus haute considération.

 

 

 

 

 

 

 

Au service de la Nation

 

 

Bangaly CAMARA

E-mail :benghaly@hotmail.fr

 

Publié dans GUINEE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

diallo 10/12/2010 13:39


vous êtes vraiment un patriote que DIEU VOUS BENISSE QUE LE PRESIDENT VOUS ENTEND
AMEN