Guinée: le premier ministre assure ne pas être un "chômeur pauvre"

Publié le par S.BACHIR

jmd3.jpgJean M. Doré  (JMD) a tenu un point de presse, ce Mercredi 28 Avril 2010. Il s'est entre autre prononcé sur la transition, le calendrier et la date de l'élection présidentielle prévue 27 Juin 2010 ainsi que sur les montant engagé dans la rénovation de sa résidence personnelle.

 

Pour le processus de  transition, le calendrier, la date de l'élection et sa candidature à l'élection présidentielle , JMD affirme que:

 

"Ce n’est ni le général Sékouba Konaté, ni  moi, ni le gouvernement qui organise des élections. C’est la CENI. Il appartient donc à la CENI de respecter cette date ou de reporter.



"Les fonds pour les élections sont gérés par le PNUD, programme des nations unies pour le développement qui gère les 22 millions de dollars. Nous enttendons parler des montants comme vous.



"Ce n’est pas un problème de sentiment, de souhait ou autre, mais un problème juridique qui se pose.


"C’est la loi qui dit que c’est la CENI qui organise les élections. Et c’est elle qui a fixé la date du 27 juin et la communauté internationale a dit à Sékouba Konaté de confirmer cette date par un décret et il a fait.



"Je ne vais pas citer le nom des lieux, pour ne pas être dans le collimateur des leaders politiques qui se croient déjà élus au premier tour. Mais il y a des localités où 100% des anciens électeurs ont été recensés, 120% dans d’autres localités, 30% dans d’autres et il y a même des enfants de dix ans qui ont été recensés on ne sait pourquoi.
Il a par la suite déclaré:  "je ne serai pas candidat, encore moins le président et les membres du gouvernement Je ne suis pas candidat à la présidentielle ! "Ce qui du cout met un terme aux suspissions qui plainaient sur son éventuelle candidature.

 

Concerant l'adoption de l'avant- constitution, JMD de dire"Je n’ai entendu dans aucun pays au monde que l’on a adopté une constitution par un décret. Il faut par ailleur signalé que cette question les points de vues divergent entre la présidente de la CNT, et le ministre secrétaire générale à la présidence, membre du gouvernement de la transition. Entre les deux personnages , le tochons brûle, alimenté notamment par des échanges de courrier récents dans lesquels chaque partie défend ses position concernant la ratification de la nouvelle constitution.

 

Parlant des montants investis dans la rénovation de sa résidence JMD nous a fait savoir qu'il n'est pas "chômeur pauvre". Selon lui il a utilisé "ses propres moyens" pour réparer mon domicile.  Ces moyens proviendraient de son salaire au poste qu'il occupait au Bureau international du travail. Poste auquel il dit être payé 18 500 dollars à Genève avant de rentrer au pays.

Seulement personne ne peut vérifier avec certitude ce montent et même si ce montant est vrai, pendant combien de temps  a -t-il perçu un tel salaire? Est-ce par moi, par an ou tout au long de sa carrière de fonctionnaire internationale? Aussi cela a fait plus de 20 ans que JMD est rentré au pays, malgré le fait qu'il a été député, il est difficile de dire que les centaines de millions qu'il dépense pour la rénovation de son domicile provient de ces fonds personnels.


Mais ce qui retient d'avantage l'attention du citoyen lambda, c'est la coïncidente, entre sa nomination de premier ministre et le début de cette rénovation. Certainement il trouve les moyens et le temps pour s'occuper de sa maison personnelle mais pas la MAISON GUINEE. Une Guinée, engagée dans une transition dans laquelle il est l'un des acteurs principaux.


Au lieu de rentrer dans des calculs mesquins, il devrait s'efforcer et fournir l'énergie nécessaire pour nous sortir de cette crise.


De toute évidence ceux qui vont apprécier cette déclaration de JMD qui affirme ne pas être un chômeur pauvre, sont les milliers d'hommes et de femmes guinéen avec une majorité de jeune qui sont au chômage et qui eux sont pauvres.

 

S.Bachir

Publié dans GUINEE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article