Afrique du Sud/Coupe du monde: le ballon fait plusieurs mécontents

Publié le par Tales Azzoni/Associated Press/ Johannesburg

 

Le ballon est nommé «Jabulani», qui veut dire... (Photo: Reuters) Agrandir Photo: Reuters. Le ballon est nommé «Jabulani», qui veut dire «célébrer» en isiZulu, mais à date, peu de joueurs célèbrent.

 

Plusieurs joueurs ont effectué une sortie contre le ballon utilisé à la Coupe du monde de soccer et bon nombre d'entre eux le comparent à ceux qu'on achète au supermarché.

Et cette fois, ce ne sont pas seulement les gardiens qui se plaignent. Attaquants, défenseurs et joueurs de milieu de terrain s'en sont aussi pris au ballon Adidas à quelques jours du début du tournoi qui durera un mois et qui est présenté en Afrique du Sud.

Ce ballon a été nommé «Jabulani», qui veut dire «célébrer» en isiZulu, mais à date, peu de joueurs célèbrent. Il est difficile de trouver un joueur qui est content du ballon, et ceux qui ne l'aiment pas ne se gênent pas pour décrire la sensation qu'ils ont lorsqu'ils manipulent le ballon.

«C'est vraiment bizarre, a dit l'attaquant brésilien Luis Fabiano. Tout d'un coup, il change de trajectoire. C'est comme s'il n'aimait pas être botté. C'est incroyable, c'est comme si quelqu'un le guidait. Tu viens pour le botter et il s'enlève de là. Je crois que c'est surnaturel, c'est très mauvais. J'espère m'y adapter le plus rapidement possible, mais ça sera difficile.»

Le gardien brésilien Julio Cesar a qualifié samedi le ballon comme étant «terrible» et il a été le premier à le comparer à ceux en plastiques achetés au supermarché. L'attaquant italien Giampaolo Pazzini a dit la même chose, parlant de «désastre».

«Il bouge tellement que ça le rend difficile à contrôler. Tu sautes pour faire une tête et soudainement, le ballon bouge et tu le rates, a dit Pazzini. C'est particulièrement mauvais pour les gardiens parce que ça veut dire qu'ils pourraient accorder un but parce qu'ils ne peuvent pas juger la trajectoire.»

Traditionnellement, Adidas lance de nouveaux ballons pour chaque Coupe du monde et cela crée habituellement une controverse en raison des changements apportés pour aller avec les nouvelles technologies. Souvent, le ballon devient plus rapide et les gardiens sont ceux que ce changement affecte le plus. Mais cette fois, l'animation du ballon cause aussi des problèmes aux joueurs.

«Il n'y a pas moyen de le cacher. Ce n'est pas bon pour les gardiens et c'est la même chose pour nous. C'est très mauvais. Les joueurs tentent la passe transversale et le ballon va dans la direction complètement opposée à celle qu'ils souhaitaient», a expliqué le milieu de terrain brésilien Julio Baptista.

Le gardien brésilien Iker Casillas a aussi exprimé son mécontement face au design du ballon.

«C'est triste que dans une compétition aussi importante comme la Coupe du monde, un élément aussi important que le ballon soit dans une condition si excécrable.»

Adidas a indiqué que la technologie du Jabulani était «radicalement nouvelle», et lors du lancement du ballon en décembre, la compagnie a annoncé qu'il voyagerait plus loin parce que des petits points sur la surface l'aideraient à améliorer sa fiabilité dans les airs. On avait alors promis que le ballon serait «exceptionnellement stable dans les airs et qu'il aurait une adhérence parfaite dans n'importe quelle condition.»

La FIFA et Adidas n'ont pas retourné les appels dimanche afin de commenter la situation.

 

www.cyberpresse.ca

Publié dans FOOT BALL

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article