Où va la Guinée? Qui peut incarner l'espoir?

Publié le par S. Bachir

Récemment, un ministre déclarait pour que la guinée sorte de cette situation, il faut compter sur la fatiha, un autre légalisait l' incinération de tout voleur pris en flagrant délit, même le président déclarait vouloir fouetté les hommes de loi et le clos de l'histoire, cette publication de transparency international classant notre pays parmi les 10 les plus corrompus au monde. J'ajoute également l'injustice et l'insécurité que vivent tous les guinéens à part bien entendu les enfants gâté de la République, les militaires. Partout dans se monde l'armée vient au secours en cas d'agression extérieur, ou d'intempérie mais les militaires guinéens eux ont  d'autres obsessions: celle du pouvoir, du fric, de belles bagnoles, des belles maisons, bref le luxe alors qu'ils ne le méritent pas. Depuis l'avènement du CNDD au pouvoir, pleins de chantiers sont lancés au profil des militaires, des logements de fonction, des salles de détente ou encore des augmentations de grade accompagnées bien sûr d'une hausse de salaire, des nominations à des hauts postes dévolus normalement à des civils, bref pleins de dérapages. Avec la voie et la position actuelle du chef de la junte, il y a de fortes raisons de s'inquité quant à la tenue des élections cette année.

Alors l'on se demande à quoi vraiment sert nos gardiens de la paix?

Il ne faut pas chercher loin, ils ne servent qu'à foutre la pagaille au pays et à  réprimer toute manifestations légitime et ce de façon extrêmement violente.

Pourquoi en sommes- nous là?


La faute est imputable en grande partie à l'opposition, en fin si on peu la qualifié ainsi. La dernière rencontre avec Dadis en dit tout. Ils sont sorti de la rencontre avec rien de concret, aucune question sur le CNT, sur la transition, sur les massacres perpétré par les militaires sur la question d'amélioration de la qualité de vie du guinéen. Au sortir de cette rencontre tous les dirigeants politiques on déçu. Ils ont tous été satisfait de la rencontre, ils sont content et puis point c'est tout.
C'est tout simplement pathétique. Ils veulent le pouvoir et ils ne font rien pour l'avoir. Ils se disent de l'opposition ils sont incapable de dire ce qui ne va pas. Ils ont des parti politique et ne savent pas quel ligne politique adopté et individuellement et collectivement. Ce sont des faux opposants. Il n'incarne pas l'espoir en tout cas à ce jour ci. Il n'y a eu qu'un qui a osé à mi mot dire ce qui ne va pas, un certain Moucatar Diallo, qui s'est dit insatisfait car la situation politique de la guinée mérite qu'au sortir d'un entretien de ce type que les questions de fond soient débattues: transition, CNT, élections. Mais rien de tout ça. L'autre  gros problème que connait la Guinée, ce sont ces gros commerçants, qui ne paient pour la plus part d'impôt et de taxes. Ils ont financé le pouvoir de Conté et se mettent encore à financé ce programme du CNDD pour sont maintien au pouvoir. C'est ridicule de vouloir en guinée pour régler la question cruciale de l'eau par le forage de puits. C'est lamentable pour un pays comme la Guinée. Au lieu d'envisager des programmes plus ambitieux qui régleraient cette question au même titre que celui de l'électricité, Dadis, se permet avec ces maigres initiatives vouloir nous berner une fois encore, en nous faisant croire qu'il s'occupe de notre souffrance. On achète des groupes électrogènes, qui nous rendra encore plus dépendant au carburant et donc être toujours sur la corde raide au lieu de privilégié le solaire ce qui forcément nous rendra plus indépendant car le soleil on ne l'achète pas.

Où va t- on? Comment changer la donne? Qui peut incarner l'espoir?

Si les opposants ne se réveille pas et ne proposent pas une autre alternative politique pour la guinée pour poussé  vers la sortie le plus rapidement possible cette junte, nous nous dirigerons vers une prochaine dictature qui sera plus dure que les deux anciennes. Si ceux qui se réclament de l'opposition ne montre pas une vivacité, une conviction, un audace, en mettant de côté les questions d'intérêt suite à telle ou telle position en vers le CNDD, ils seront les seuls responsable du futur calvaire que s'apprête à vivre le peuple de Guinée.
La seule façon de changer la donne, c'est d'affronter sur le champ le CNDD, sur les questions de politiques intérieure et extérieures, sur la ténacité des partis, sur leur projet politique et surtout sur leur capacité à  fédérer le plus grand nombre de guinéens autour de ce projet de développement économique et social solide fondé sur des valeurs de justices, de paix et de liberté. Dans ce combat, les nouveaux partis ont plus de crédibilité que les anciens à mon sens, car n'ayant pas participé à mettre le pays à sec et qui pour la part sont dirigé par des gens qui ont fait leur preuve dans biens d'autres domaines. L'autre partie viendra bien sûr de la jeunesse non pas en militant de façon partisane pour de simples appartenances ethniques mais en mettant en avant la compétence, l'intégrité, le projet politique et les valeurs que portes le parti dans lequel ils militent.

Comme dit précédemment celui qui peut incarner cet espoir pourrait sortir de ces partis nouveaux qui n'ont pas été associé à la gestion chaotique du pays et qui peuvent à partir de ce fait proposer une autre alternative pour la Guinée. Encore , faudra t-il qu'il soit à la hauteur de la tâche et qu'ils soient capable de  fédérer le plus largement possible les guinéens, dynamiques et visionnaires que les partis caciques et caduques.

De toute évidence, cet y a que les guinéens qui peuvent l'incarner et de traduire en faits réels pour leur bien être à eux. Ne pas toujours compté sur la communauté internationale car cette dernière ne laissera à la tête de la Guinée que celui là qui leur facilitera l"accès à nos immense ressources. Ne nous trompons pas de cible dans la quasi totalité des cas notre bien être est secondaire pour eux. La preuve, ce la fait plus de  ans que ce pays est paralysé par Conté, que nous souffrons mais personne n'a osé levé le doigt.

Notre destin nous appartient. A nous de bâtir notre Guinée.

Pour une guinée, nouvelle, paisible, libre et prospère.

Publié dans GUINEE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article