La guinée mon pays, les guinéens mes semblables

Publié le par S. BACHIR

Guinée, Guinéens, terminologies qui sont chères à tout ceux qui y trouvent leur identité. Mais à y voir de plus prés l'on a des fois le sentiment de ne pas appartenir à un pays, à un état, à une nation régie par des lois. Un pays où règne une confusion de genre totale, où les gens confond liberté et libertinage où les uns ont droit à tout et les autres à rien. Le pire me semble t-il n'est pas encore passé en Guinée, mais il vient si on y prend pas garde. Tout le monde prêche pour des élections libres, crédibles et transparentes. Selon les guinéens tout celui qui est natif guinéen et qui en dispose de la nationalité peut être candidat à une élection législative ou présidentielles.  Selon moi un candidat à la magistrature suprème dans un pays doit être propre et ce dans tous les ens du mot. A ce jour le plus pressenti à ce poste de président et celui qui de loin le plus impliqué dans la descente aux enfers de ce pays. Les Guinéens ont la mémoire courte et la passivité si grande qu'on attend tout et on ne veut rien faire sous prétexte qu'on aie pas libre de le faire. Toute liberté se conquière d'une manière ou d'une autre. Actuellement de tout ceux qui se sont déclarés pour les présidentielles, personne ne représente pas loin que l'ombre de lui mêmes. Pas de projet politique, pas d'idées rien de rien. Ils ne font que des mamayas sous prétexte de miting politiques. J'espère que cette fois le guinéen ne sera pas dupe et saura dire oui à celui qui leur montrera le bon projet politique, qui leur promettra un avenir meilleur, qui leur donnera de l'assurance en eux. Ne pas refaire les mêmes bêtises du passé, voter par ce que le candidat est de la même ethnie que soi, ou par ce qu'on leur donne un sac de riz ou des billets d'argent. Le temps du choix décisif a sonné, la réflexion s'impose, point de doute, il faut avoir des convictions savoir ce qu'on veut pour le futur, point d'affection ethnique ou familiale, les projets politiques et leur faisabilité doivent primer sur tout choix du futur président ou présidente de la guinée.

Ne nous faisons pas endormir par des marchands de rêves qui nous conduit là où nous sommes. L'occasion nous ait offorte pour changer le cours de l'histoire, pour inverser cette misèse qui  nous subbissons dépuis trop longtemps. Ne passons pas à côté de cette opportunité car nous risqueront de facto de payer encore le prix le plus chère.


Alors à vos tête, à vos refléxions, à vos choix et voter.

Publié dans GUINEE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article