50 ANS D'IMPUNITE ET DE MISERE

Publié le par S. BACHIR

Je me demande de fois si l'Homme politique guinéen a un sens des mots comme , réfléchir, développement, progrès social, démocratie et autres. Dites franchement, qu'est-ce qu'on a célébré en guinée après 50 ans de misères, de crimes impunis, de vols, de tortures, d'injustice, de fermeture. Qu'est-ce qu'on a montré aux hôtes qui viendrons à ces cérémonies, quel discours dira le pouvoir. Vous vous imaginez vous cautionner ces fêtes. Décidément il y a de l'argent en guinée, mais pour la mamaya. Ce gaspillage d'argent est d'autant plus frustrant que quand on sait la situation dans laquelle vit le peuple de guinée, privé de tout privilèges,l'on a de quoi se dire que c'est dirigeant se foutent de nous. Ils sont incapable de trouver de l'argent pour assurer la déserte en eau et électricité, mais pour faire la fête, s'acheter de belles voitures, voyager, là ils remuent ciel et terre pour trouver du fric. Je crois qu'il devrait y avoir une cérémonie, celle qui fêtera 50 ans de mauvaise gouvernance, de règne aveugle et avec une opacité totale. Il y a d'autres sujets brulant auxquels ce gouvernement qui se moque des difficulté du guinéen devrait s'attaquer, mais faute de compétence intellectuelle, de probité morale, de patriotisme et du sens du devoir, ils préfèrent organiser un cinquantenaire. Où allons nous sérieusement? Qu'est-ce qui se passe dans la tête de nos gouvernants? En tout cas pour moi ce sera la fête de la misère et 50 années de perdues, dés générations sacrifiées, des coupables impunies et des assassins qui roulent dans caisses de luxe aux frais du contribuable guinéen.

Publié dans GUINEE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article